France Audoul-Martinon (1894-1977)

Francine Jeanne Etiennette Audoul-Martinon est née à Lyon le 13 septembre 1894. Elle suit une formation à l'école des Beaux-Arts de Lyon et débute une carrière artistique à Paris. Arrêtée comme membre de la résistance dans la région de Toulouse, elle est déportée au camp de Ravensbrück en 1943. Elle en rapporte plusieurs croquis exécutés sur le vif.En 1946, elle participe aux illustrations d'un ouvrage collectif sur Ravensbrück, rédigé par des résistantes déportées. Elle publie également un ouvrage illustré avec ses dessins consacrés à la déportation : Ravensbrück 150 000 femmes en enfer. En préface, la générale Paul Ely rappelle les conditions dans lesquelles les dessins ont été exécutés :

« France Audoul en appelait à quelques bouts de papier volés aux SS et à de minuscules bouts de crayons, consignant au gré de fugitives opportunités pleines de risques les scènes plus ou moins étranges […]. »

 

Le musée de l’Armée conserve dans ses collections un dessin de France Audoul-Martinon.

Bibliographie :

  • Saint-Clair Simone, Ravensbrück, l'Enfer des femmes, Paris, Jules Tallandier, 1946.
  • Audoul France, Ravensbrück 150 000 femmes en enfer, Paris, éditions " Le Déporté ", 1966.

Crédits :
© Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais
© Avec l’aimable autorisation de MM Jean-Paul et Daniel Martinon