Affiche de recrutement du 5e régiment de chasseurs

Les guerres de Louis XIV et de Louis XV nécessitent une importante augmentation des effectifs militaires français, composés ainsi de plus de 300 000 soldats après 1690. Pour regarnir les rangs de leurs compagnies, les capitaines recrutent souvent autour de leur cantonnement. Des affiches, destinées à attirer l’attention des candidats potentiels, sont attestées depuis début du XVIIe siècle. Elles présentent généralement des militaires à la belle prestance et énumèrent les avantages accordés aux soldats.

Formé en 1779 à Neubrisach, le 5e régiment de chasseurs stationne en 1780 à Gray, et ses compagnies sont réparties dans la région, entre Dampierre, Moncey, Vesoul...

L’affiche sélectionnée ici incite son lecteur à intégrer le régiment. L’illustration et le texte présentent en effet le service sous les meilleurs aspects : « une haute paie de six deniers, un service aussi doux qu’agréable, & une subordination qui s’accorde parfaitement avec la légèreté des armes ».

Le quotidien des militaires est cependant difficile : solde peu attrayante, chances de promotions faibles, service et discipline très durs.
Le goût pour la carrière militaire, l’aventure, la prime d’engagement sont souvent la motivation des recrues. D’autres fuient par ailleurs la justice ou la misère.

Ces engagements ne suffisent pourtant pas. Des recruteurs, anciens sous-officiers, font du racolage sur les foires et dans les cabarets, se signalant par des enseignes (visuel 2). Ils cherchent à séduire les candidats et n’hésitent pas à duper les futures recrues afin de les enrôler.

Cartel

Datation : Vers 1780

Auteur :

Matériaux : Papier

Techniques : Gravure sur bois, coloriée

Lieu de création : France

Hauteur :
0,5 m

Largeur :
0,36 m

Poids :

N° inventaire : 36792 (Fd 864)

Historique : Réserves

Objets complémentaires

Enseignes de sergents-recruteurs