Aglaure, canon de 6 court du système de l’an XI

En 1801, alors que l’Europe connaît une période de paix après les guerres de la Révolution, Bonaparte convoque un conseil extraordinaire (avec les généraux d’Aboville, Lamartillière, Marmont, Andréossy, Éblé, Songis, Faultrier, Gassendi) auquel il confie un projet de modernisation de l’artillerie de terre : la réduction du nombre des calibres et le perfectionnement des affûts, avant-trains en sont les principaux objectifs. Les matériels créés ou modifiés par ce conseil sont adoptés en 1803 sous le nom de système de l’an XI.

Le canon de campagne de 6 est emblématique de ce système. Son appellation signifie qu'il tire un boulet de 6 livres, soit environ 2,9 kg. Son adoption réduit le nombre des calibres de l'artillerie de campagne en supprimant les canons de 4 et de 8 livres. Mais elle permet surtout l'utilisation de l'abondante provision de boulets de 6 livres pris à l'ennemi prussien et autrichien.
Adopté dans la précipitation, le système de l'an XI présente plusieurs défauts, dont celui d'affûts et d’avant-train inadaptés aux guerres menées par Napoléon Ier. Aglaure fait partie de cette génération de pièces modifiées à partir de 1808, avec un tube du système de l'an XI et un affût hybride. Celui-ci est composé de parties en bois de l’an XI et d’éléments divers (ferrures, système de pointage, etc.) issus de l’artillerie prussienne.
Ce canon guerrier porte bien son nom puisqu'il fait référence à Aglaure, fille du premier roi d'Athènes qui, dans la mythologie grecque, était la maîtresse d'Arès, dieu de la guerre.

Cartel

Datation : 1813

Auteur : Jean-Théophile Bérenger (tube), 14e compagnie d’ouvriers de Metz (affût)

Matériaux : Bronze, bois, fer

Techniques :

Lieu de création : Douai (tube), Metz (affût)

Hauteur :

Largeur :
2,05 m

Poids : 1 288 kg (tube seul : 388 kg)

N° inventaire : N 188 ; 073601

Historique : Don du ministère de la Guerre en 1946

Objets complémentaires

Modèle d’une voiture-pièce de 6 livres modèle 1808