Aigle et abeille décoratives utilisées lors du sacre de 1804 à Notre-Dame de Paris

Le sacre de Napoléon Ier, organisé le 2 décembre 1804 à Notre-Dame de Paris, est soigneusement préparé pendant trois mois. La cathédrale est décorée à cette occasion de grandes tentures de velours pourpre : cette couleur rouge violacé évoque celle portée par les généraux et les empereurs romains. Le manteau de sacre de Napoléon arbore également cette teinte ;les abeilles brodées de fil d’or, font ressortir la pourpre et accentue l’impression de richesse.

Il en est de même pour les tentures de velours : les deux emblèmes choisis par Napoléon pour son empire, l'aigle et l'abeille, y sont accrochées.
Cette grande aigle en bois doré est placée au centre de chaque tenture. L'animal, qui évoque la force, est également adopté par Napoléon pour ses références à la Rome antique (aigle des légions romaines) et à Charlemagne, ce qui lui permet de rattacher sa légitimité récente à l'histoire de l'Europe.
L'abeille, en bronze doré, parsème probablement les tentures latérales et les colonnes. Le choix de ce symbole par Napoléon tient, certes, au fait que l'animal évoque organisation et travail, mais il rappelle également la découverte, au 17e siècle, de la tombe du roi mérovingien Childéric Ier, dans laquelle on retrouve des insectes d'or que les érudits nomment "abeilles". Napoléon pense ainsi se rattacher aux premières dynasties de la royauté française en choisissant cet emblème.
Suite à de récentes recherches, il semblerait par ailleurs que les insectes d'or de Childéric ne soient pas des abeilles, mais plutôt des cigales.

Cartel

Datation : Vers 1804

Auteur : Inconnu

Matériaux : Bois doré (aigle) ; bronze (abeille)

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :
0,50 m (env., aigle) ; 0,88 m (abeille)

Largeur :
1 m (env., aigle) ; 0,06 m (abeille)

Poids :

N° inventaire : CA 1/2 (aigle) ; 05297, Ce 22 (abeille)

Historique : Don Bailly du 12 mai 1934 (abeille)