Appareil de navigation S-Phone type 13 MK IV

Afin de réaliser des opérations de parachutage ou de "pick up" (dépose ou prise en charge d’agents clandestins de la Résistance), un lien direct entre l’avion et l’équipe au sol est indispensable. Conçu par le Special Operations Excutive (services secrets britanniques), l’appareil de navigation S-Phone sert à la fois de radio-téléphone, de balise de guidage et d’indicateur de point de largage. Cet appareil sert également à communiquer avec des navires et des sous-marins depuis la côte.

L'appareil est maintenu au-dessus de la ceinture par deux bretelles en sangle. L'antenne dépliée est enfichée sur sa prise. L'opérateur ajuste le contrôle de la fréquence afin d'obtenir la meilleure audition possible. Les bretelles sont attachées à une ceinture portant sept poches de toile : 5 d'entre elles contiennent les 10 accumulateurs en cadmium-nickel miniaturisés ; les 2 autres logent l'alimentation à vibreur, l'ensemble casque-microphone et l'antenne repliée. Le S-Phone fonctionne en "duplex" c'est-à-dire qu'aucune manœuvre n'est nécessaire pour passer "d'émission" à "réception", la communication bi-latérale se faisant comme avec un téléphone ordinaire. Cela permet aux agents de l'utiliser avec un minimum d'instruction à la différence des émetteurs-récepteurs des radios clandestins (objets complémentaires). Cet appareil est pratiquement indétectable par le repérage radiogoniométrique allemand.

Cartel

Datation : 1942

Auteur :

Matériaux : Coton, métal

Techniques :

Lieu de création : Grande-Bretagne

Hauteur :

Largeur :

Poids : 8,620 Kg

N° inventaire : 996.422

Historique : Don de M. Pierre Lorrain (1996)

Objets complémentaires

Poste émetteur-récepteur MK VII (Paraset). Collection particulière

Poste émetteur-récepteur valise type 3 MKII

Poste émetteur-récepteur valise AR-11