Armure d’enfant de Louis XIII (1601-1643)

Louis XIII, roi de France de 1610 à 1643 est le fils de Henri IV et de Marie de Médicis. Grand amateur d’armes, il constitue un impressionnant cabinet d’armes dont les pièces représentent la part la plus importante des anciennes collections de la Couronne. Une importante partie de cette collection est encore conservée et exposée au Musée de l’Armée dans les salles du département des Armures et Armes anciennes. Ils constituent un témoignage sur l’éducation guerrière du futur monarque.

La jeunesse militaire de Louis XIII est bien connue grâce au journal tenu par son médecin personnel, Jean Héroard (1551-1628). Cette source exceptionnelle mentionne, au-delà des informations d'ordre médical, les faits et gestes quotidiens du jeune prince puis du roi de 1601 à 1628. On apprend par exemple qu'en 1615, Louis XIII s'est rendu à l'étude (qui ne le passionnait guère) équipé d'une cuirasse, de brassards et d'un " habillement de tête, fait de fer blanc ".

Cette armure d'enfant témoigne du goût précoce pour les armes et les exercices militaires développé par le futur souverain. Elle est probablement offerte au jeune Louis XIII vers 1611 par le prince Maurice de Nassau, l'un des plus prestigieux chefs protestants anti-espagnols à la suite de son alliance avec Henri IV. Malgré sa petite taille (1m34), l'armure pèse 20 kg ce qui est particulièrement lourd pour un enfant de 9 ans. Il s'agit d'un véritable équipement guerrier et non d'un jouet, comme celui que mentionne Héroard.

L'armure est complétée par une rondache qui a conservé sa garniture de velours brodé.

Cartel

Datation : Vers 1610

Auteur : Inconnu

Matériaux : Fer, laiton, soie et cuir

Techniques : Dorure, gravure et broderie

Lieu de création : Hollande

Hauteur :
1,34 m

Largeur :
0,58 m

Poids : 20,5 Kg

N° inventaire : G 197

Historique : Figure sur les inventaires des collections d’armes de la Couronne à partir de 1673 sous le n°328. Transportée en 1797 au Museum des Antiques de la Bibliothèque nationale, l’armure est versée en mars 1861 par décret impérial au musée de l’Artillerie.

Objets complémentaires

Portrait de Louis XIII