Arquebuse de chasse à double canon et double rouet

De part ses dimensions réduites (moins d’un mètre pour notre spécimen) et son poids restreint (moins de 2 kg), l’arquebuse est une des armes de chasse les plus prisées. Contrairement au mousquet, elle ne nécessite pas un support (la fourquine) pour pouvoir être utilisée.

D’une rare élégance, cette arme est entièrement recouverte de plaques d’ébène et d’ivoire. La crosse à crête, légèrement incurvée, présente ainsi de superbes scènes de chasse à cheval et à pied entrecoupées de chiens bondissants (visuel 2). Ces canidés se retrouvent sur le fût de l’arquebuse surmonté par les deux canons (visuel 3), taillés à pans et ornés de ciselures dorées. Chacun des canons est mis à feu par un des deux rouets, regroupés sur la même platine et actionnés par la même queue de détente. Le tonnerre du canon supérieur porte le poinçon en forme de pomme de pin de la ville d’Augsbourg, dont les maîtres arquebusiers excellaient dans les armes à mécanisme complexe. Ce pistolet à triple rouet (objet complémentaire) en est un exemple, sa platine étant conçue pour tirer deux coups successifs dans le même canon.

Cartel

Datation : Vers 1590-1600

Auteur : Inconnu

Matériaux : Bois, ébène, ivoire et fer

Techniques : Ciselure, dorure et incrustation

Lieu de création : Augsbourg (Bavière), Allemagne

Hauteur :
0,83 m

Largeur :
0,06 m

Poids : 1,81 kg

N° inventaire : M 1633

Historique :

Objets complémentaires

Pistolet à triple rouet et double canon