Avion Spad S.VII n° 254 « Vieux Charles » du capitaine Georges Guynemer

Ce SPAD VII n° S 254 a été piloté par Georges Guynemer (1894-1917), l’un des as français de la Grande Guerre. 53 victoires aériennes homologuées, dont 19 entre février à juillet 1917, ont été remportées à son bord par Guynemer. Après la mort du pilote, abattu en vol en septembre 1917, le SPAD VII n°254 est d’abord exposé au musée de l’Armée, auquel il appartient, puis déposé à l’Ecole de l’Air de Salon de Provence. Après avoir été complètement restauré, il est aujourd’hui conservé au musée de l’Air et de l’Espace.

L'aviation n'est pas toujours prise au sérieux par les chefs militaires quand débute la Grande Guerre et ne constitue pas alors une armée comparable à l'armée de terre, dont elle dépend, ou à la marine ; elle n'apparaît d'ailleurs pas sur l'affiche de mobilisation française d'août 1914.
Rapidement cependant, les différents états-majors des belligérants découvrent sa grande utilité et identifient les trois types de mission qu'elle est apte à remplir :

  • l'observation, au profit notamment de l'artillerie, qui est probablement son rôle le plus important au cours du premier conflit mondial. Ainsi, l'infléchissement de la trajectoire des troupes allemandes fin août début septembre 1914, qui favorise la contre-attaque française de la Marne, est en partie détectée par l'aviation ;
  • la chasse, qui vise à éliminer les aéronefs ennemis du ciel ;
  • le bombardement, qui, quoique déjà spectaculaire, n'a pas encore la force de destruction massive qui est la sienne durant la Seconde Guerre mondiale.

Cartel

Datation : 1916

Auteur : Spad

Matériaux : Toile, bois, acier, aluminium

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :
2,35

Largeur :
7,82

Poids : 510 (à vide)

N° inventaire : 408 C1

Historique : Don de l’Annexe du service des fabrications de l’aviation de Buc (1917)

Objets complémentaires

Insigne personnel de Georges Guynemer

Portrait posthume de Guynemer