Bataille de Cassel, le 11 avril 1677

Située dans le quatrième réfectoire de l’hôtel des Invalides, dont le décor est confié à Joseph Parrocel en 1680, cette composition appartient à un cycle de batailles exaltant les conquêtes de Louis XIV entre 1676 et 1678. Ces peintures, que les vétérans invalides contemplent à chaque repas, célèbrent en apparence les exploits des soldats. Sous couvert d’un certain réalisme dans la représentation topographique, elles sont finalement destinées à la glorification du souverain lui-même.

La présence du roi au premier plan de la bataille de Cassel, alors qu’il se trouve à ce moment précis devant Cambrai, montre que même si son frère commande les troupes, il le fait sous sa royale direction. La reconnaissance du monarque par son chapeau, comportant un panache blanc et incarnat, et par sa posture, bras tendu vers l’objectif, font de cette représentation un élément de propagande flagrant. La rapidité et l’effet de surprise avec lesquels l’armée du roi enleva certaines places sont habilement suggérés par la présence de la cavalerie, dans une guerre de siège où les fantassins constituent pourtant la majeure partie des troupes. L’ennemi hollandais apparaît au centre, aux pieds du roi, terrassé par un officier à cheval. La violence de l’épisode, renforcée par les nuages de poussière soulevés par la cavalerie, exalte d’abord la figure de Monsieur, courageux au milieu de ses troupes. Mais c’est bien le roi, entouré de ses subordonnés, qui demeure le grand vainqueur de cette bataille.

Cartel

Datation : 1679-1680

Auteur : Joseph Parrocel (1646-1704)

Matériaux :

Techniques : Huile sur pierre et enduit

Lieu de création : Paris

Hauteur :
4,60 m

Largeur :
5,60 m

Poids :

N° inventaire :

Historique : 1680, commandé pour le réfectoire nord-ouest de l’hôtel des Invalides

Objets complémentaires

Jacques Antoine Fricquet de Vauroze (1648-1716). Allégorie de Louis XIV entouré de la Renommée, la Valeur et la Victoire. 1679-1680