Bataille de Cassel, le 11 avril 1677

En 1675, Joseph Parrocel (1646-1704) se voit confier par Louvois les peintures murales du réfectoire nord-ouest des Invalides. Le programme iconographique est consacré aux campagnes de la guerre de Hollande (1672-1678). Cet ensemble pictural a fait l’objet d’une rénovation de grande ampleur en 2005, à l’occasion de l’ouverture de la salle Royale du musée de l’Armée. L’un de ces décors, représentant la bataille de Cassel, illustre la vision qu’a Louis XIV de la direction de l’armée.

Le 11 avril 1677, à Cassel près de Saint-Omer, les troupes françaises infligent une sévère défaite aux Hollandais. Les Français sont commandés par Philippe d'Orléans dit Monsieur, frère de Louis XIV. Au cours du combat, Philippe, connu pour sa mollesse et ses goûts efféminés, charge courageusement l'ennemi et transforme une situation compromise en victoire complète.

Sur les chemins, le peuple crie " Vive le Roy et Monsieur qui a gagné la bataille ". Contrarié, Louis XIV ne parle pas de l'événement à son frère et prive celui-ci de tout nouveau commandement militaire.
Sur la peinture, au centre, le combat entre deux officiers à cheval (visuel 2) rappelle la violence de l'engagement. Monsieur, dont la gloire ne doit pas faire d'ombre à Louis XIV, est légèrement en retrait sur la droite. Il est vêtu de rouge, couleur de la maison d'Orléans (visuel 3). Bien qu'absent du champ de bataille, Louis XIV est représenté au premier plan. Il porte un chapeau au panache blanc (visuel 4). Pour Parrocel, il s'agit de montrer que le roi est le vrai chef de l'armée.

Cartel

Datation : 1679-1680

Auteur : Joseph Parrocel (1646-1704)

Matériaux :

Techniques : Huile sur pierre et enduit

Lieu de création : Paris

Hauteur :
4,60 m

Largeur :
5,60 m

Poids :

N° inventaire :

Historique : 1680, commandé pour le réfectoire nord-ouest de l’hôtel des Invalides