Blouson de déportée politique de Lise Lesèvre

Le camp de concentration de Ravensbrück est spécialement réservé aux femmes. Près de 132 000 femmes et enfants y sont internés, la majorité pour raisons politiques. Le camp fournit en main-d’œuvre féminine l’ensemble des industries d’armement allemandes. Les détenues sont l’objet d’abus permanents, battues et assassinées lorsqu’elles ne sont plus capables de travailler. A partir de 1942, des expériences médicales (stérilisation,…) sont menées sur de nombreuses détenues, qui mourront pour certaines, ou garderont des séquelles à vie pour d’autres.

Ce blouson de toile grise appartient à Lise Lesèvre, qui fut déportée à Ravensbrück en juin 1944. Sur l’arrière du blouson, on peut remarquer une grande croix rouge, marque des individus à surveiller de près dans les camps de concentration. D’autre part, sur la manche gauche, figure un triangle rouge qui rappelle le statut de déportée politique de Lise Lesèvre, et la lettre F pour française. Un numéro de matricule complète l’ensemble. 

Lise Lesèvre, membre du Service « Périclès » (Service National Maquis), est arrêtée puis torturée pendant 19 jours. Elle ne donne aucun renseignement, même lorsque son mari et son plus jeune fils Jean sont arrêtés. Elle est envoyée en juillet 1944 dans une usine d’obus à Leipzig-Schönefeld, où elle sabote le culot des obus antiaériens. Libérée en mai 1945, elle retrouve son fils aîné, mais son mari est mort en captivité et Jean, pourtant délivré, a trouvé la mort dans le port de Lübeck après le bombardement du bateau « Cap Arcona » par la RAF.

Cartel

Datation : 1944-1945

Auteur :

Matériaux : Toile grise

Techniques :

Lieu de création : Allemagne

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 21095

Historique :