Canon aux armes du cardinal de Richelieu (1585-1642)

Armand Jean du Plessis est cardinal et duc de Richelieu. Initialement destiné au métier des armes, il est contraint d’entrer dans les ordres afin que sa famille puisse conserver l’usage de l’évêché de Luçon. Brièvement ministre des affaires étrangères en 1616-1617, il devient cardinal en 1622 puis principal ministre de Louis XIII en 1624, jusqu’à sa mort en 1642. Son ancien collaborateur, le cardinal Mazarin, lui succède. Richelieu est considéré comme l’un des fondateurs de la monarchie absolue (portrait objet complémentaire).

Le canon aux armes du cardinal de Richelieu est un canon de 8 en bronze de 872 kg (1780 livres). Cette pièce d'artillerie n'a pas eu une vocation guerrière. Elle a été réalisée pour décorer le château du cardinal.

Ce canon proviendrait d'un ensemble de six pièces qui ornait le château de Richelieu en Indre-et-Loire, aujourd'hui détruit. Cet extraordinaire travail de fonte et de ciselure participe à la renommée de son propriétaire. La charge de surintendant général de la navigation et du commerce de France que le Cardinal exerce à partir de 1627 est rappelée par différents éléments iconographiques : ancres marines, anses en forme de dauphins. Le premier renfort porte ses armes chevronnées (visuel 2). La splendide tête qui forme le cul-de-lampe (arrière du canon) évoque la créature mythologique Méduse qui avait le pouvoir de pétrifier ses ennemis par son regard (visuel 3).

Véritable morceau de bravoure de la sculpture ornementale, ce canon demeure une exception dans l'univers de l'artillerie.

Cartel

Datation : Vers 1630

Auteur :

Matériaux : Bronze

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :
2,725 m

Largeur :

Poids : 872 Kig calibre 108 mm

N° inventaire : N 341

Historique : Date d’entrée au musée : 1881

Objets complémentaires

Portrait du Cardinal de Richelieu