Canon de siège de 16 livres du système Gribeauval, échelle 1/4

Lorsqu’il crée le service de siège, Gribeauval y affecte les pièces les plus puissantes de son système : canons de 16 et 24 livres, obusier de 8 pouces, mortiers de 10 et 12 pouces. Durant les guerres révolutionnaires et impériales, ce redoutable ensemble de bouches à feu va permettre aux troupes françaises de prendre de nombreuses villes ennemies. En effet, si les campagnes napoléoniennes sont essentiellement une guerre de mouvement, les sièges sont encore nombreux, tels ceux de Magdebourg (1806), Dantzig (1807) ou Saragosse (1809).

Les canons de siège de 24 livres et de 16 reprennent les proportions des pièces d’artillerie française en usage depuis 1669, mais pour réduire les coûts et le temps de production, Gribeauval simplifie considérablement l’ornementation de ces canons.

Les anses et le bouton de culasse deviennent lisses et ne sont plus que des appendices fonctionnels, tandis que les armes du royaume de France, l’emblème et la devise du roi, auparavant présents en relief sur le premier renfort, sont remplacés par le chiffre du roi gravé en creux. La volée perd ses frises et ses motifs décoratifs, seul subsiste le nom de baptême du canon, inscrit dans un phylactère. De même, les plates-bandes de renforts et de culasse sont simplifiées. Sur cette dernière, on trouve toujours la mention du commissaire des fontes, ainsi que le lieu et la date de coulée du canon.
L’aspect lisse de ce modèle rend bien compte des simplifications apportées par Gribeauval.

Cartel

Datation : Dernier quart du XVIIIe siècle

Auteur :

Matériaux : Bronze, bois et fer

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : O 78

Historique : Entre 1775 et 1788, l’ensemble des matériels adoptés dans le cadre du système d’artillerie conçu par le général de Gribeauval est reproduit en modèles réduits, à l’échelle du quart. Cet ensemble forme une collection unique. Elle entre au musée d’Artillerie, ancêtre du musée de l’Armée, au début du XIXe siècle.

Objets complémentaires

« Tube du canon de siège de 16 livres », planche 19 du "Collection Complète De La Nouvelle Artillerie Construite Dans Les Arcéneaux De Metz et Strasbourg Par Messieurs De Muÿ Et De Gribeauval"

« Affût du canon de siège de 16 livres », planche 21 du "Collection Complète De La Nouvelle Artillerie Construite Dans Les Arcéneaux De Metz et Strasbourg Par Messieurs De Muÿ Et De Gribeauval"