Capitaine du 5e régiment de hussards

Cavaliers légers réputés pour leur courage et leur panache, les hussards trouvent leurs origines dans la cavalerie hongroise née au XVe siècle. Ils apparaissent en France à la fin du XVIIe siècle et sont définitivement organisés en 1720. Héritier du régiment de Lauzun, le 5e régiment de hussards est créé en 1793. Placé sous les ordres du général Lasalle en 1805, cette unité forme, avec le 7e régiment de hussards la célèbre « Brigade infernale » qui se distingue au cours de toutes les guerres de l’Empire.

Ce mannequin évoque la tenue d'un capitaine du 5e régiment de hussards à la fin de l'Empire, à partir d'éléments de provenance diverse. Le dolman bleu céleste et la pelisse blanche à boutons de laiton - ou dorés pour les officiers - caractérisent le 5e régiment. Le dolman, taillé dans du drap de laine, est ici doublé et matelassé de soie. Le musée de l'Empéri conserve deux autres pièces d'uniforme de la même provenance : un bonnet de police, coiffure portée au repos, ainsi qu'un surtout dit aussi " petite tenue ", c'est-à-dire un habit sans ornement utilisé au quotidien.

L'ensemble présenté ici est complété par un très rare pantalon de cheval, dit "charivari" provenant de l'atelier du peintre Jean-Louis-Ernest Meissonier (1815-1891).

Cartel

Datation : Premier Empire

Auteur :

Matériaux : Shako en carton couvert de feutre noir, velours de soie noir, maroquin, cuir, argent, fils métalliques torsadés et laiton. Dolman en drap de laine bleu. Pantalon « charivari » en drap de laine bleu et cuir. Gilet en drap de laine rouge.

Techniques :

Lieu de création :

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 3198 B, 3199 B, 3201 B, 3203 B, 3204 B, 3137 B et 3262 B

Historique :