Casque M1 du maréchal des logis-chef Jean Izard

Le 8 février 1945, le maréchal des logis-chef Jean Izard, du 9e régiment de chasseurs d’Afrique est envoyé en reconnaissance aux abords du village de Rumersheim. Alors qu’il aborde un pont, son peloton est pris à parti par un tireur embusqué. Pendant que Jean Izard cherche à le repérer, l’Allemand lui tire une balle qui atteint son casque, puis une autre, sans le blesser. Sans attendre de nouveau miracle, le maréchal des logis s’élance en vidant le chargeur de sa carabine USM1 et élimine son adversaire.

En février 1945, le 9e régiment de chasseurs d'Afrique, régiment de chasseurs de chars de la 1ère division blindée, opère en Alsace dont il contribue à éliminer les dernières troupes allemandes encore présentes. La chance extraordinaire dont a bénéficié Jean Izard consiste en ce que les balles allemandes ont glissé le long de la coque du casque pour ressortir à l'arrière, sans traverser et donc toucher le crane. Après cet épisode, il est envoyé au repos à Heimersdorf, au sud de Mulhouse où Jean Izard loge chez un menuisier, Armand Shueller. Après un court repos, Il est désigné pour encadrer les recrues à l'École des cadres de Rouffach, formée le 20 février 1945. Après la fin de la guerre, il continue sa carrière militaire en Indochine et en Algérie. En 1987, il rencontre une personne qui dit connaître un certain Gérard Schueller qui garde dans son salon un casque percé de deux balles. C'est le fils du menuisier d'Heimersdorf grâce à qui, quarante-deux ans plus tard, Jean Izard récupère son casque.

Cartel

Datation : 1941-1945

Auteur : Inconnu

Matériaux : Acier, aluminium, coton, cuir

Techniques :

Lieu de création : États-Unis

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 998.1540

Historique : Don de M. Jean Izard (1998)