Catalogue de l'exposition Le juif et la France au palais Berlitz

L’exposition "Le Juif et la France" se tient à Paris du 5 septembre 1941 au 15 janvier 1942 au palais Berlitz à Paris. Organisée par le capitaine Paul Sézille sous l’égide de l’Institut d’études des Questions juives, elle est en réalité financée par la "Propagandastaffel" (en allemand "escadron de propagande"). Réalisée sur la base des travaux du docteur Georges Montandon (1879-1944), elle accuse les Juifs d’être à l’origine des maux de la société française.

Cette exposition s’inscrit dans un contexte amorcé dès le 10 juillet 1940, début du régime de Vichy, et notamment de la loi votée sur les dénaturalisations, quelques jours après. D’autres lois suivent, réglant le statut des juifs en France pendant l’Occupation, et restreignant leurs droits civiques. En mars 1941, le Commissariat général aux questions juives, chargé de mettre en œuvre la politique antisémite du régime de Vichy, est créé, avec le soutien de la Propagandastaffel, chargé de la propagande et du contrôle de la presse et de l’édition française.

En novembre 1940, Montandon, médecin et anthropologue antisémite,  publie une brochure Comment reconnaître le Juif ? qui, en s’appuyant sur les citations d’auteurs tels que Voltaire, Maupassant ou Céline, dresse en deux parties les "Caractères physiques du Juif" et un "Portrait moral du Juif". Ses travaux servent de base à l’exposition Le Juif et la France qui, à travers des caricatures, photos, films, maquettes... sert un discours antisémite soutenu par le régime de Vichy. Elle attire plus de 250 000 visiteurs en quelques mois avant d’être envoyée à Bordeaux.

Cartel

Datation : 1941

Auteur : Jean Marquès-Rivière (1903-2000)

Matériaux : Papier

Techniques : Imprimé

Lieu de création : Paris

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 23594 Bib

Historique : Don de F. Broche

Objets complémentaires

Papiers et plaques d'identité de la famille Marx