Charles de Gaulle et mai 68

A la fin des années soixante le contraste est devenu trop large entre un pouvoir âgé qui entend mener une politique de grandeur et d’indépendance nationale et une jeunesse avide de profiter des fruits de la croissance. Cette crise de confiance se manifeste, comme dans d’autres pays européens, par une révolte étudiante qui se transforme, au mois de juin, en grève générale et en crise sociale majeure.

Le pays est paralysé et de Gaulle réagit tardivement : après avoir un temps volontairement quitté le pays pour provoquer une réaction, il annonce de nouvelles élections qui engendrent un véritable raz de marée gaulliste. Mais l'assemblée élue en juin, plus conservatrice que la précédente, est trop frileuse pour prendre les mesures de société rendues nécessaires par l'évolution des mœurs et des idées. La crise de Mai 68 porte déjà en elle le germe le référendum perdu de 1969 et le retrait définitif de Charles de Gaulle du pouvoir.

L'Historial consacre un espace aux mutations des années soixante : on retrouve les célèbres visuels de cette période de révolte mais aussi de foisonnement intellectuel, et notamment les affiches réalisées par les étudiants de l'école des Beaux-arts.

Cartel

Datation : 2008

Auteur : Scénographie Moatti et Rivière

Matériaux :

Techniques :

Lieu de création :

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire :

Historique :