Charrette courte à boulets du système Gribeauval, échelle 1/4

En plus des pièces d’artillerie, le siège d’une place forte nécessite un nombre important de munitions. Lors du siège de Gérone (Espagne) en 1809, par exemple, les historiens estiment que les troupes françaises tirent près de 60 000 boulets et 20 000 bombes sur la ville. Dans l’artillerie de campagne le transport des munitions se fait par le biais d’une voiture spécifique répondant aux besoins de mobilité de ce service, le caisson à munitions. Dans le service de siège, l’acheminement des projectiles nécessite d’autres moyens de transport.

Les projectiles, boulets, bombes ou obus, sont transportés en vrac dans une charrette, communément appelée charrette à boulets. C’est une simple voiture à deux roues, dont le plateau est muni de ridelles à claire-voie. Tirée par deux chevaux, l’utilisation et la manœuvre de la charrette sont très simples.  Pour la décharger, il suffit de basculer le plateau à proximité des batteries d’artillerie.

Ce matériel existe depuis les débuts de l’artillerie, l’apport du système Gribeauval est la normalisation et la standardisation de ce type de voiture. Tout comme les pièces d’artillerie, les charrettes à boulets (il en existe deux sortes, une longue et une courte) font l’objet d’études et de plans cotés qui rendent sa construction plus simple et surtout unifiée dans tous les arsenaux de France. Cette facilité de construction permet de la fabriquer en nombre et de répondre aux besoins constamment plus nombreux durant les guerres de la Révolution et de l’Empire.

Cartel

Datation : Dernier quart du XVIIIe siècle

Auteur :

Matériaux : Bois et fer

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : O 120

Historique : Entre 1775 et 1788, l’ensemble des matériels adoptés dans le cadre du système d’artillerie conçu par le général de Gribeauval est reproduit en modèles réduits, à l’échelle du quart. Cet ensemble forme une collection unique. Elle entre au musée d’Artillerie, ancêtre du musée de l’Armée, au début du XIXe siècle.

Objets complémentaires

Boulets en fonte de fer

« Charrette à boulets pour siège », planche 43 du "Collection Complète De La Nouvelle Artillerie Construite Dans Les Arcéneaux De Metz et Strasbourg Par Messieurs De Muÿ Et De Gribeauval"