Chéchia du chef bataillon Giraud du 4e régiment de zouaves

Comme le général de Gaulle, les généraux de Lattre de Tassigny et Juin, le général Giraud (1879-1949) a combattu durant la Première Guerre mondiale avant de jouer un rôle essentiel pendant la Seconde. En effet, il obtient des Etats-Unis, en tant que commandant civil et militaire d’Alger, le réarmement et l’équipement de plusieurs divisions françaises en Afrique du Nord. Formant le corps expéditionnaire français en Italie, la 2e division blindée et l’armée B deviennent la 1ère armée française en 1944.

Blessé et fait prisonnier en août 1914, le capitaine Giraud, commandant la 14e compagnie du 4e régiment de zouaves, réussit à s'évader le 30 octobre. En 1915, il regagne la France en passant par les Pays-Bas et l'Angleterre grâce à Miss Edith Cavell, responsable d'un réseau d'évasion. Nommé chef de bataillon, il s'empare du fort de la Malmaison (fort du système Séré de Rivières à l'ouest du Chemin des Dames) (objet complémentaire 1) à la tête du 3e bataillon du 4e régiment de zouaves le 23 octobre 1917. Il poursuit ensuite sa carrière au Maroc où il participe à la reddition d'Abd-el-Krim (1926). Nommé général d'armée en 1939 (objet complémentaire 2), il commande la 7e puis la 9e armée durant la campagne de France. Fait prisonnier le 19 mai 1940, il est transféré à la forteresse de Königstein (Oflag IV-B). Il s'évade le 17 avril 1942 (objet complémentaire 3) et rentre en France. Après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord, il est nommé commandant en chef civil et militaire d'Alger en 1942 puis co-préside le Comité français de libération nationale (CFLN) avec le général de Gaulle jusqu'en 1943.

Cartel

Datation : 20e siècle

Auteur : Inconnu

Matériaux : Laine, cannetille

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 22605

Historique : Don de M. Henri Giraud (1979)

Objets complémentaires

Panneau en bois « Chemin des Dames »,octobre 1917

Képi brodé modèle 1919 du général Giraud

Avis de recherche lancé par la Kriminalpolizei contre le général Giraud, 1942