Chèvre de levage du système Gribeauval, échelle 1/4

Depuis l’Antiquité, les chèvres sont utilisées pour soulever des charges imposantes. Très fréquemment employée dans la construction de bâtiments, la chèvre est aussi un moyen de levage essentiel pour l’artillerie. En effet, cet engin permet d’effectuer plus aisément les manœuvres dites « de force ». Poser ou déposer un canon de siège de son affût, soulever un mortier pour le placer sur son camion de transport, charger des canons sur les bateaux, tant de manœuvres où la force humaine ne suffit pas.

Formée par trois pieds qui lui confèrent une bonne assise sur le sol, la chèvre permet de soulever des bouches à feu grâce à une corde coulissant dans une poulie et s’enroulant autour d’un treuil que les servants tournent au moyen de leviers. Ce mécanisme, simple dans sa conception, permet de soulever toutes les pièces d’artillerie en service, y compris les plus lourdes comme le canon de 24 livres. Lors des manœuvres, selon la masse à soulever, entre 8 et 20 hommes sont nécessaires pour l’actionner. Ce moyen de levage est donc présent dans les places et les arsenaux, ou lors des sièges, là où le service requiert l’utilisation de lourdes bouches à feu. Elle est aussi utile, sous une forme différente et plus légère, dans le service de campagne.

Tout au long du 19e siècle, la chèvre reste un outil indispensable aux services de l’artillerie, elle n’évolue que peu dans sa forme générale mais abandonne la corde pour les chaines et le bois pour le fer.

Cartel

Datation : Dernier quart du XVIIIe siècle

Auteur :

Matériaux : Bois, fer, bronze et cordage

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : O 128

Historique : Entre 1775 et 1788, l’ensemble des matériels adoptés dans le cadre du système d’artillerie conçu par le général de Gribeauval est reproduit en modèles réduits, à l’échelle du quart. Cet ensemble forme une collection unique. Elle entre au musée d’Artillerie, ancêtre du musée de l’Armée, au début du XIXe siècle.

Objets complémentaires

« Construction de la chèvre», planche 57 du "Collection Complète De La Nouvelle Artillerie Construite Dans Les Arcéneaux De Metz et Strasbourg Par Messieurs De Muÿ Et De Gribeauval"

Corps royal de l'Artillerie, 1765 (planche 18) par Moltzheim