Cor Gambaro

Le cor d’harmonie ou cor français est un instrument à vent de la famille des cuivres doux, souvent perçu comme le violoncelle des cuivres. Même s’il présente un air de parenté avec le cor de chasse, cet instrument émet un son très différent. Il est présent dans les phalanges civiles et dans les orchestres militaires. L’embouchure du cor est de petite taille et de forme intérieure conique, différente de celle de la trompette et du trombone, hémisphérique et plus large. Sa perce conique, qui caractérise aussi le cornet à piston ou le saxhorn, lui confère un son doux, par opposition au son brillant de la trompette à perce cylindrique (cuivre clair).

Grâce aux tons de rechange qui lui permettent de sonner dans toutes les tonalités, de l’ut grave à l’ut aigu, le cor peut couvrir une très large tessiture, ses embouchures variant : plus larges pour les cors graves et plus petites pour les cors aigus. Grâce au dispositif de sons bouchés, le cor obtient des possibilités de jeu chromatique. Les premiers systèmes de pistons sont relevés en Allemagne dès 1815 : au système à deux pistons, baissant l’instrument d’un demi-ton et d’un ton, est rajouté un troisième piston qui baisse l’instrument d’un ton et demi. Cet exemplaire signé Gambaro Ainé à Paris, cor simple à trois pistons courts, est un cor d’harmonie de musique d’infanterie aussi utilisé dans le cadre orphéonique. Malgré l’usage de pistons, les cornistes continuent d’avoir recours aux tons de rechange, au XIXe siècle. Le cor à piston met donc longtemps à s’imposer, en raison de l’accoutumance aux sonorités si envoûtantes du cor joué avec les sons bouchés, la position de la main droite dans le pavillon permettant d’obtenir les notes intermédiaires de l’échelle des harmoniques naturelles et de rectifier l’intonation de certaines d’entre elles ; cette pratique se prolonge d’ailleurs de nos jours encore. Adolphe Sax adaptera également au cor son système de 6 pistons indépendants. 

Cartel

Datation : Vers 1845-1850

Auteur : Gambaro Ainé

Matériaux : Laiton

Techniques :

Lieu de création : Paris, France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 2012.0.36/460 NP

Historique :

Objets complémentaires

Cor à pavillon doré, peint d’un motif de lyres, palmes et instruments de musique (vers 1840)