Epée de Frédéric II, roi de Prusse (1712-1786)

Passionné par la philosophie et par la guerre, Frédéric II fait du royaume de Prusse l’un des Etats les plus puissants du XVIIIe siècle en Europe. En quarante ans, il double la superficie de son royaume en annexant la Silésie autrichienne et une partie de la Pologne. Inspiré par les philosophes du siècle des Lumières, il instaure la tolérance religieuse dans son pays, abolit la torture et prône le développement de l’instruction primaire obligatoire pour tous : « Frédéric le Grand » est resté dans les mémoires un « despote éclairé ».

A Potsdam, près de Berlin, Frédéric II s'est fait construire un superbe palais de style français nommé le Sans-Souci, où il accueille Voltaire et d'autres philosophes des Lumières (portrait objet complémentaire).

Après la victoire d'Iéna le 14 octobre 1806, Napoléon marche sur Berlin. Il se rend à cette occasion sur le tombeau de l'ancien souverain Frédéric II, qu'il admire. Il visite le château de Sans-Souci le 25 octobre 1806 et s'empare des effets personnels de Frédéric II, dont cette épée.

Les objets du souverain sont alors remis aux Invalides en témoignage des victoires de la Grande Armée, mais également pour faire oublier la douloureuse défaite de Rossbach contre la Prusse pendant la guerre de Sept ans (1757). Les peintures de l'époque insistent sur l'importance symbolique des saisies de trophées lors des campagnes militaires victorieuses.

La remise aux Invalides de l'épée de Frédéric le Grand a lieu le 17 mai 1807 lors d'une grande cérémonie solennelle en présence de deux invalides centenaires (ils étaient nés sous le règne de Louis XIV et avaient fait la guerre de Sept ans).

Cartel

Datation : 18e siècle

Auteur : Inconnu

Matériaux : Acier, laiton et argent

Techniques : Doré et ciselé

Lieu de création : Prusse

Hauteur :
0,975 m

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 4200 DEP

Historique : Dépôt du musée du Louvre

Objets complémentaires

Portrait de Frédéric II dit le Grand, roi de Prusse