Epée-gantelet ou "pata"

Essentiellement présente dans la région du Dekkan occidental autour de l’état du Maharastra en Inde où elle est considérée comme l’arme nationale par excellence, l’épée-gantelet "pata" présente un certain nombre de particularités.

Cette arme, dotée d’une très longue lame droite à deux tranchants, est munie d’une garde enveloppante assurant à son propriétaire une protection maximale de la main et de l’avant-bras (visuel 2). Contrairement aux armes blanches européennes, sa poignée n’est pas implantée dans le prolongement de la lame mais est rivetée transversalement à l’intérieur du gantelet (visuel 3) à la manière des "katar" indiens (objet complémentaire). Un long brassard prolonge le gantelet, ce qui ne devait d’ailleurs pas faciliter l’utilisation d’une telle arme, sans doute moins maniable qu’une épée traditionnelle.

Le décor est léger, simplement composé de rinceaux végétaux ciselés couvrant le talon de la lame et les bordures du gantelet.

Cartel

Datation : Vers 1750

Auteur : Inconnu

Matériaux : Fer

Techniques : Forge, Ciselure

Lieu de création : Dekkan (Inde)

Hauteur :
1,22 m

Largeur :
0,11 m

Poids : 1,41 kg

N° inventaire : J 1193

Historique : Ancienne collection du musée d'Artillerie

Objets complémentaires

Katar indien