Etat des régiments, tome 1 de « Infanterie et Gardes françaises »

Les albums dits « Delaistre » étaient destinés à l’éducation militaire des princes de la maison de Bourbon. Robert d’Hermand composa à l’attention de Louis XV une série de quatre-vingt volumes destinés à lui faire connaître ses armées, leur histoire, leur organisation ainsi que leur manière de se battre. Sur les quinze volumes connus à ce jour subsistent des recueils de dessins concernant le maniement des armes (objet complémentaire 1), les uniformes et emblèmes des régiments français et les mouvements des troupes.

Charles Parrocel et Jacques Antoine Delaistre, spécialistes de l'art militaire en tant que peintres et dessinateurs d'uniformes, semblent avoir été les maîtres d'œuvres de l'ensemble des planches hormis pour le cadre gravé. Supports pédagogiques et outils d'enseignement par le texte et l'image, ces gravures apprirent au jeune souverain à reconnaître les corps d'armées, leurs uniformes, leurs emblèmes comme les tabliers de timbale (objet complémentaire 2), les mouvements de la cavalerie, en campagne comme sur le champ de bataille (objet complémentaire 3). Aux albums s'ajoutaient quelques machines permettant de faire comprendre l'ensemble de manière plus concrète. Les albums resteront inachevés, le roi entrant en septembre 1722 dans une nouvelle phase de son éducation militaire, les exercices pratiques, en participant à la prise du fort de Montreuil. Ces albums témoignent de l'armée française telle qu'elle a été mise en place par Louis XIV, dont ils livrent un panorama complet et coloré à l'orée du règne de Louis XV.

Cartel

Datation : Vers 1721

Auteur : Jacques-Antoine Delaistre (1690-1765)

Matériaux : Papier

Techniques : Encre ; Eau-forte ; Burin

Lieu de création : France

Hauteur :
0,417 m

Largeur :
0,548 m

Poids :

N° inventaire : 10849

Historique : 1978, entrée au musée

Objets complémentaires

Anjou : tablier de timbale. Planche 96 du tome III