Fusil à barillet

Certaines des armes de chasse appartenant aux collections du musée de l’Armée sont présentées au Musée de la Chasse et de la Nature, situé à Paris dans le Marais. C’est le cas de cet élégant fusil à barillet, conçu par l’armurier Eyraut. Ce type de mécanisme est aujourd’hui associé à Samuel Colt qui lui a assuré une grande popularité aux Etats-Unis à partir de 1836. Cependant l’armurier américain n’en ai pas l’inventeur, puisque ce dispositif avait été créé en Europe dès la fin du XVIe siècle. Son manque d’étanchéité en réduisait, par ailleurs, l’efficacité.

Le système à barillet se présente sous la forme d’un cylindre – percé de chambres où sont logées les balles – tournant autour d’un axe. Grâce à ce mouvement rotatif, les balles se retrouvent successivement positionnées devant le canon.

Notre fusil fait partie des rares pièces françaises ayant adopté ce mécanisme. Fine et élégante, cette arme dispose d’un canon à huit pans, noirci et damasquiné d’or. Au tonnerre se détachent des gravures végétales (visuel 2), tandis que les garnitures métalliques (plaque de couche, pontet, platine) sont gravées de ravissantes guirlandes de feuilles (visuel 3). Les caractéristiques techniques du fusil-révolver permettent à son propriétaire de tirer six coups, le chien venant frapper l’amorce latérale de la balle lorsque la détente est actionnée.

Cartel

Datation : Milieu du XIXe siècle

Auteur : Monsieur Eyraut

Matériaux : Fer et bois

Techniques : Damasquine, gravure et dorure

Lieu de création : Paris (?), France

Hauteur :
1,03 m

Largeur :
0,05 m

Poids : 2,15 kg

N° inventaire : M 07 416

Historique :