Fusil d’assaut AKM Type A (ou I)

L’AKM est une arme de la famille des Kalashnikov. Ce fusil est une arme automatique à tir mixte. De fabrication albanaise, elle utilise des munitions de 7,62x39. L’appellation AKM signifie Avtomat Kalashnikova Modificatsionnyiy (fusil Automatique Kalashnikov Modifié). Cette modification résulte d’une simplification de l’AK 47. De conception identique au modèle précédent, sa fabrication est rendue plus simple et plus économique principalement par l’utilisation de la tôle emboutie et de bois en contre-plaqué.

Ce modèle de Kalashnikov est fabriqué à Gramsh en Albanie à partir de 1982. Certains exemplaires voient leurs hausses se situer sur le dessus du couvre-culasse et non pas sur le canon comme la majorité des modèles de fusils Kalashnikov.

L’AKM albanaise type A (ou I) est très proche de la version chinoise appelée Type 56. Tout comme cette dernière elle possède sous le canon une baïonnette cruciforme repliable qui est à demeure sur l’arme. La particularité des AKM albanaises est de ne pas posséder de nervures embouties sur la boite de culasse au niveau du puits de chargeur, contrairement à l’AKM Type 56 chinoise. Cet exemplaire d’AKM Type A a été récupéré en 1997 par les troupes françaises lors du conflit en Ex-Yougoslavie. Ramené sur le territoire national français, cette arme a rejoint en 1998 les collections du musée de l’Armée grâce à une cession de l’Établissement du Matériel de Versailles-Satory.

Cartel

Datation : Fabrication à partir de 1982

Auteur : Fabrique d’armes de Gramsh

Matériaux : bois, métal, acier

Techniques :

Lieu de création : Albanie

Hauteur :
0,19 m

Largeur :
0,765 m

Poids : 2,94 kg

N° inventaire : 998.1059

Historique : Cession de l’Établissement du Matériel de Versailles-Satory (25 juin 1998).