Giberne d'officier de la compagnie des Grenadiers à cheval de la maison du Roi

En France, sous l’Ancien-Régime, l’ensemble des personnes attachées au service personnel du souverain appartenait à la Maison du Roi. Elle fut créée par Louis XIV et organisée en une Maison civile et une Maison militaire. Les unités de la Maison militaire du Roi, qui assuraient la garde personnelle du souverain, constituaient une troupe d’élite. Supprimée en 1791 à l'exception du régiment des Gardes Suisses, la Maison militaire du Roi sera reformée sous la Restauration avant de disparaitre définitivement en 1830.

Cette giberne provient de la compagnie des Grenadiers à cheval de la Maison du Roi, destinée à ouvrir la route à la cavalerie de la Maison du roi en campagne. On ne connaît que trois exemplaires de gibernes provenant de cette unité qui n'a existé que de 1676 à 1775. Celle du musée de l'Empéri fut la propriété personnelle du roi Louis XV, capitaine de cette compagnie, qui l'offrit à l'un de ses gentilshommes.

Portée à la ceinture, elle pouvait contenir huit cartouches. Le corps de l'objet est constitué par un coffret de bois cintré, recouvert de fin maroquin rouge. La patelette fermant la giberne est recouverte de velours de soie rouge, richement brodé. Au centre, les grandes armes de France, cantonnées de quatre grenades, sont entourées d'une broderie d'or festonnée sur trois côtés.

A l'intérieur, une inscription précise : " giberne de Sa Majesté le roi Louis XV donnée à Monsieur le comte de Courteville d'Hodicq page du roi en 1742 ".

Cartel

Datation : Vers 1740-1750

Auteur :

Matériaux : Bois, maroquin rouge, velours de soie rouge, satin bleu, cannetille d’or et d’argent

Techniques :

Lieu de création :

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 572 B

Historique :