Habit militaire de parade de l’empereur Qianlong (1736-1796)

L’empereur de Chine Qianlong, d’origine mandchoue, appartient à la dynastie des Qing (1644-1911). Il est considéré comme l’un des deux plus grands souverains de cette dynastie (portrait objet complémentaire). Il agrandit considérablement l’empire et il accueille avec bienveillance les missionnaires jésuites. Celui qu’on appelle parfois « le Louis XIV chinois » a le règne le plus long de l’histoire de la Chine (60 ans). A la fois homme d’Etat ambitieux, mécène, collectionneur et artiste, il promeut le développement de la culture chinoise dans tout l’empire.

Cet habit militaire de parade a été réalisé dans les ateliers impériaux. L'empereur revêtait cet " habit de guerre " lors des grandes cérémonies militaires organisées dans la cour de la résidence impériale, la Cité interdite.

L'habit est en soie jaune, couleur réservée à l'empereur de Chine. Le motif du dragon à cinq griffes (visuel 2) est également l'apanage du souverain. En effet, en Asie, le dragon est un animal sacré qui garde une perle miraculeuse et renferme la sagesse et la connaissance. Ce vêtement défensif se compose de trois tuniques, mises les unes par-dessus les autres. La seconde est armée de lamelles de métal qui sont fixées à l'intérieur du textile. Le casque est couvert d'ornements en or mêlés de pierres semi-précieuses (émeraude, perle). Il porte à son sommet une grosse perle et un ornement de fourrure.

L'empereur Qianlong porte cet habit sur un portrait équestre peint par le père jésuite Castiglione à l'occasion d'une grande parade militaire organisée en 1758. Ce portrait, conservé dans la Cité interdite, est reproduit sur la notice générale de salle située près de l'entrée du cabinet oriental, dans le département des Armures et armes anciennes du musée.

Cartel

Datation : 1758

Auteur : Inconnu

Matériaux : Acier, laiton, or, soie, velours, pierreries et fourrure

Techniques : Broderie

Lieu de création : Chine

Hauteur :
2,20 m

Largeur :
0,80 m

Poids :

N° inventaire : G 749

Historique : Don de Napoléon III le 6 avril 1861. Pris au palais d’été de Pékin lors de la campagne de 1860.

Objets complémentaires

Portrait de l’empereur Qianlong (vers 1737)