Képi dit de Koufra du général Leclerc

Ce képi, dit « de Koufra », a été porté par le général Leclerc de Hauteclocque à partir de 1942. Il a été fabriqué en Afrique par ses compagnons d’armes à partir d’une chéchia de tirailleur sénégalais recouverte de toile et d’une visière de képi. Les étoiles proviennent d’une tenue d’officier italien fait prisonnier lors de la conquête du désert libyen par les Forces françaises libres de Leclerc.

Philippe de Hauteclocque est capitaine lorsqu'il rejoint la France libre en juillet 1940. Il adopte alors le pseudonyme " Leclerc " afin de protéger ses proches. De Gaulle lui confie la mission de rallier l'Afrique équatoriale française à la France libre. Dès août, le Tchad, le Congo et le Cameroun sont ralliés, puis le Gabon en novembre. Promu au grade de colonel par de Gaulle, Leclerc et sa colonne entreprennent le 21 décembre 1940 un raid sur l'oasis de Koufra. Arrivés le 16 février 1941, les Français assiègent son fort, tenu par les Italiens. Armé d'un seul canon (les Italiens pensent qu'ils en ont plus), Leclerc obtient à l'issue de la bataille, dix jours plus tard, la capitulation du commandant des forces ennemies. C'est à cette occasion qu'il demande à ses hommes dans son fameux serment dit " de Koufra " du 2 mars 1941 : " Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront à nouveau sur la cathédrale de Strasbourg ". A la tête de la 2e division blindée, il tiendra parole en libérant Strasbourg le 23 novembre 1944.

Cartel

Datation : Mars 1942

Auteur : Soldats de Leclerc

Matériaux : Argent (étoiles), cuir, textile

Techniques :

Lieu de création : Afrique du Nord (Libye)

Hauteur :
0,090 m

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 4505 DEP

Historique : Dépôt de Madame Galley, née Leclerc de Hauteclocque (1999)