La bataille de Fontenoy, le 11 mai 1745

La victoire de Fontenoy, le 11 mai 1745, constitue l’un des épisodes marquants de la guerre de Succession d’Autriche, conflit au cours duquel le roi Louis XV soutint la candidature de l’électeur de Bavière pour le trône d’Autriche contre Marie-Thérèse, fille de l’empereur Charles VI. Cette œuvre, due à Pierre Lenfant, appartient à une suite de onze tableaux et fut commandée par le comte d’Argenson, ministre de la Guerre au moment des faits, pour son château de Neuilly.

L'enfant représente la phase ultime et décisive de la bataille, la charge de la colonne anglo-hanovrienne par la cavalerie et l’infanterie françaises, la première attaquant de front, la seconde se positionnant sur le flanc droit de la colonne anglaise. L’action combinée des deux sur le flanc gauche mène ensuite au repli de l’armée anglaise. La vue cavalière de la plaine de Fontenoy donne une vision claire et lisible du champ de bataille où dominent au premier plan, le Roi, le Dauphin et son état-major (visuels 2 et 3). Au second plan, dans la plaine, le maréchal de Saxe commande les opérations depuis une voiture légère (visuel 4). Les règles de la guerre au 18e siècle sont alors, non pas d’anéantir l’armée de l’ennemi, possible alliée de demain, mais bien de le chasser de la position qu’il occupe en lui infligeant de lourdes pertes. A Fontenoy, la France sort victorieuse, les alliés de l’Autriche ayant eu des pertes se montant à environ huit mille tués et blessés contre six mille du côté français.

Cartel

Datation : Vers 1750-1760

Auteur : Pierre Lenfant (1704-1787)

Matériaux :

Techniques : Huile sur toile

Lieu de création : Paris

Hauteur :
2,490 m

Largeur :
2,720 m

Poids :

N° inventaire : 22146 ; Eb 1527

Historique : Commandé par le comte d’Argenson ; famille d’Argenson, par descendance ; 1977, achat du musée