La bataille de Yorktown (1781) : mortier anglais pris dans les redoutes

Ce mortier fut remis en 1781 au régiment Royal-Auvergne en remerciement de son action lors de la bataille de Yorktown (Etats-Unis), qui a eu lieu du 28 septembre au 17 octobre 1781. Les forces anglaises du général Cornwallis s’étaient repliées dans cette ville afin de se ravitailler. Elles y sont ensuite encerclées par les troupes de Washington, appuyées par les Français, commandés par le général Rochambeau et l’amiral de Grasse. Coupée de ses bases, l’armée anglaise est contrainte de se rendre, forçant la Grande-Bretagne à entamer des pourparlers de paix.

Ce mortier anglais de 4,5 pouces (120 mm), fondu vers 1740, porte le monogramme de Georges II, roi de Grande-Bretagne. Ce type de pièce était utilisé pour envoyer des projectiles explosifs en tir courbe par-dessus des retranchements, en attaque comme en défense. Il porte sur la volée l'inscription : DONNE-AU-REGIMENT-ROYAL-AUVERGNE-PAR-/SON-EXCELLENCE-LE-GENERAL-WASHINGTON-/APRES-LA-PRISE-DES-REDOUTES-D'YORK-TOWN-/EN-VIRGINIE-LE-19-8BRE-1781. Avant d'assiéger la ville de Yorktown, les troupes franco-américaines doivent s'emparer des retranchements que les anglais ont élevés pour la protéger. Le 14 octobre 1781, les régiments Auvergne et Royal-Deux-Ponts attaquent et emportent facilement deux ouvrages de fortification, des redoutes, sur la gauche du dispositif anglais. Le général Washington, en signe de reconnaissance et d'admiration pour ce fait d'armes, demande aux généraux français d'offrir de sa part aux régiments qui ont pris part à l'action, les pièces d'artillerie qui ont été prises.

Cartel

Datation : Vers 1740

Auteur : Inconnu

Matériaux : Bronze

Techniques : Fonte

Lieu de création : Woolwich

Hauteur :
0,23 m

Largeur :
0,31 m

Poids : 39,5 Kg

N° inventaire : 285 I (N 596)

Historique : Donné par Napoléon III au musée de l’Artillerie en 1865.