Lampes du poste de radio Brazzaville

Le ralliement de l’Afrique Equatoriale Française permet à la France Libre de disposer d’une base territoriale, et au général de Gaulle de mettre en place une autorité étatique, le conseil de Défense de l’Empire. Durant trois ans, Brazzaville est la capitale de la France en guerre. C’est depuis cette capitale qu’émet radio-Brazzaville, seul poste totalement indépendant des rapports entre le général de Gaulle et ses Alliés et donc véritable porte-parole de la France libre.

Ce poste, destiné à devenir la voix de la France libre, est mis en place à partir d’octobre 1940 avec des moyens de fortune, grâce à un poste local destiné aux "broussards" (les colons français) et des matériels des PTT. Dès ses premières émissions, la radio est chargée d’émettre en direction de l’ensemble des territoires français, mais aussi de mener une action de propagande internationale avec des émissions d’informations en anglais, espagnol, portugais, italien… Pour mener à bien cette mission, la radio a vu sa puissance d’émission augmenter tout au long de la guerre, au fur et à mesure de la livraison de matériels américains et au gré des naufrages provoqués par les sous-marins allemands.

A partir de 1943, le "Poste national français" dispose de 6 antennes portées par 24 pylônes de 33 mètres et orientées vers Paris, l’Amérique du Sud, les Etats-Unis, le Proche-Orient, l’Indochine et Madagascar.

Cartel

Datation : Vers 1942

Auteur : Société General Electric

Matériaux : Verre, métal

Techniques :

Lieu de création : Etats-Unis

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 999.1259 / 999.1260 / 999.1261

Historique :