Le « canon à barillet » de J. W. Cochran

Dans la première moitié du XIXe siècle, l’intérêt d’un grand nombre de fabricants d’armes, européens comme américains, se porte sur la mise au point de pièces d’artillerie se chargeant par la culasse. Ce canon, en plus d’être doté d’un système rotatif de chambres à feu multiples, est un exemple des recherches menées pour développer un système de chargement par la culasse. Cette arme n’a cependant jamais été adoptée par une armée et est restée à l’état de prototype.

Son concepteur, John Webster Cochran (1811-1873), est un inventeur américain spécialisé dans l’armement. Il a conçu de nombreuses armes de poing utilisant un système de barillet à axe horizontal ; en 1860 la revue Scientific American dit de lui qu’il a « probablement breveté plus d’inventions que n’importe quel homme vivant aujourd’hui ».

Le « many chamberd cannon » de Cochran se compose d’un barillet à trois chambres maintenu par une massive fourche en bronze munie de tourillons. Entre ces tourillons figurent les noms de l’auteur et de son invention, surmontés de l’emblème des États-Unis d’Amérique, le pygargue à tête blanche enserrant des flèches et un écu armorié. La volée du canon est dénuée d’ornementation et reprend la morphologie des volées contemporaines.

Cochran a fait fabriquer ce canon à barillet, ainsi qu’un bon nombre de ses inventions par les frères Ames (Nathan et James), fondeurs dans le Massachussetts.

Cartel

Datation : 1840

Auteur : John Webster Cochran

Matériaux : Bronze

Techniques :

Lieu de création : Chicopee (Massachusetts – États-Unis)

Hauteur :
1,60 m

Largeur :
0,95 m

Poids : Boulet en fonte de fer : 3 kg

N° inventaire : 2012.0.479 ; N 558

Historique : 1862 (catalogue Penguilly l’Haridon)