Le chien, soldats d'infanterie au camp de Châlons en 1864. La partie de loto

Le peintre français Alexandre Eugène Bellangés’est spécialisé dans la peinture militaire. Ces œuvres les plus connues datent des années 1861 à 1870 et évoquent des aspects de la vie quotidienne des soldats, pendant ou en dehors des combats.

Avez-vous repéré l'animal sur cette peinture ? Vous êtes au camp de Châlons en 1864, à l'époque de Napoléon III. Des soldats jouent au loto près de leur bivouac et un chien(visuel 2) est couché au premier plan à droite. Cet animal de compagnie peut apporter un peu de réconfort et de joie dans les moments difficiles vécus par les soldats. Il est également utile pour monter la garde et annoncer les dangers. Il peut aussi servir à la chasse pour améliorer l'ordinaire ou tuer la vermine comme les rats, les serpents... Ce n'est pas le beau chien de race que l'on voit sur les peintures des familles riches, mais le bâtard un peu hérissé et résistant qui passe partout.

Cartel

Datation : 1864

Auteur : Alexandre Eugène Bellangé (1837-1895)

Matériaux : Huile sur toile

Techniques :

Lieu de création :

Hauteur :
0,985 m

Largeur :
1,385 m

Poids :

N° inventaire : 4999 1 ; Eb 296

Historique : 1903, don du capitaine Blanc

Objets complémentaires

Sur cette caricature intitulée la Médaille No Ier. Les chiens couchants ou la cour du grand Cyrus, des chiens à demi-habillés et donc humanisésse prosternent devant Napoléon Ier.