Le dragon, canon espagnol

Aux XVe et XVIe siècles, la fabrication des bouches à feu en bronze exige un savoir-faire exceptionnel. Seuls les hommes puissants peuvent s’offrir les services des artisans qualifiés dans ce domaine. Le décor de ces bouches à feu reflète les choix personnels du commanditaire et il est parfois difficile, aujourd’hui encore, de les décrypter. Le canon de cette image est particulièrement riche de symboles.

Voici le détail d'un canon espagnol (visuel 2) en bronze du début du XVIe siècle dont l'avant est décoré d'une superbe tête de dragon et l'arrière d'une tête de lion (visuel 3). Le dragon est l'une des plus anciennes créatures fantastiques imaginée par l'homme. Il " existe " dans quasiment toutes les civilisations et même si les symboles qui lui sont attachés varient, il est avant tout un symbole de puissance absolue. Ici il représente le cracheur de flammes, le monstre apprivoisé par celui qui s'en sert mais effroyable pour celui qui est visé. Le dragon a souvent été utilisé au XVIe siècle pour décorer les bouches à feu (objet complémentaire) et accentuer ainsi leur caractère maléfique. De nombreuses pièces, conservées en France et dans les grands musées étrangers, témoignent de ce goût particulier.

Cartel

Datation : Entre 1510 et 1520

Auteur : Anonyme

Matériaux : Bronze

Techniques :

Lieu de création : Espagne

Hauteur :

Largeur :
3,730 m

Poids : 2,275 kg

N° inventaire : 2012.0.477 ; cote : N568

Historique : 1830, musée d’Artillerie

Objets complémentaires

Dragon décorant les anses d’un canon classique français nommé "La Curiosité"