Le général Antoine de Lasalle recevant la capitulation de la garnison de Stettin, le 30 octobre 1806

Le général de Lasalle (1775-1809) s’engage en 1791 comme volontaire dans la section des Piques d’où il est dirigé vers l’armée du Nord. Il rejoint ensuite l’armée des Alpes puis celle d’Italie où Bonaparte le distingue à Rivoli. Il acquiert une réputation de cavalier hors pair durant la campagne d’Egypte et, lors de celle de Prusse, commande les 5e et 7e régiments de hussards dits Brigade infernale. En 1808, il remporte plusieurs victoires spectaculaires en Espagne avant de trouver la mort à Wagram.

Ce portrait de condition commémore un fait d'armes glorieux, celui de la capitulation de Stettin pendant la campagne de Prusse en 1806. Antoine de Lasalle, accompagné de son aide de camp, y est représenté en pied, pose réservée jusqu'alors aux très hauts dignitaires. Il s'appuie sur un sabre à l'orientale (objet complémentaire 1) et tient de l'autre main, dont la crispation trahit l'énergie du modèle, l'acte de capitulation. A ses pieds sont posés sa pipe (objet complémentaire 2), sa blague à tabac et son bicorne. A l'arrière-plan, la délégation prussienne porte les clés de la ville sur un plateau d'argent et la troupe des hussards est traitée de manière brossée, pour rappeler la dimension collective de la victoire. En contrebas, la forteresse de Stettin, gardée par 5 000 hommes qui, croyant avoir toute l'armée française à leur porte, capitulèrent face à seulement 700 cavaliers. Commandé par le général de Lasalle, ce portrait est le premier de la série d'effigies dédiée aux gloires militaires peintes par Antoine-Jean Gros.

Cartel

Datation : 1808

Auteur : Antoine-Jean Gros (1771-1835)

Matériaux :

Techniques : Huile sur toile

Lieu de création : Paris

Hauteur :
2,48 m

Largeur :
1,74 m

Poids :

N° inventaire : 19814 ; Ea 655

Historique : Exposé au salon de 1808 ; 1967, don de la comtesse Raymond de Noblet, descendante du modèle en souvenir de son frère Stanislas de Champeaux, brigadier-chef au 9e régiment de spahis marocains tué à l’ennemi le 23 avril 1945.

Objets complémentaires

Sabre du général Lasalle. 19e siècle. Acier inoxydable, corne

Pipe du général Lasalle. 19e siècle. Ambre, argent, merisier