Le Pascal et les bâtiments Le Hungari et Le Coretz désemparés dans la rade de Chemulpo

La guerre russo-japonaise (8 février 1904 – 5 septembre 1905) se déroule dans une période marquée par la montée des nationalismes. Ce conflit préfigure les guerres du 20e siècle par sa durée, par les forces engagées, qui en fait un des premiers conflits mondiaux, et par les technologies employées. La photographie joue un rôle sur les terrains d’opérations militaires, notamment lors d’opérations combinées terrestres et maritimes, et trouve un large moyen de diffusion dans la presse illustrée.

La bataille navale de Chemulpo, en Corée, a lieu le 8 février 1904, soit deux jours avant l'entrée officielle en guerre, faisant une trentaine de tués russes et plus du double de blessés alors que les Japonais ne déplorent de leur côté aucune victime à l'issue du combat. Cette vue panoramique montrent deux bâtiments russes, le Sungari et le Coretz, sabordés par leur équipage afin de ne pas tomber entre les mains de l'ennemi. Les équipages russes, visibles dans des barques au centre de l'image, sont recueillis par des navires de guerre neutres italiens, britanniques et français, comme Le Pascal, stationnés dans la baie de Chemulpo. L'album russo-japonais conservé par le musée de l'Armée aborde également d'autres sujets que la pratique de la photographie amateur tente de saisir, comme des représentations de soldats en mouvement ou bien encore des explosions de navire. En parallèle de cette production, les journaux illustrés mettent en avant l'emploi massif de l'artillerie en tant qu'armement à échelle industrielle.

Cartel

Datation : vers 1905

Auteur : Anonyme

Matériaux :

Techniques : Tirage argentique sur papier

Lieu de création : Chemulpo

Hauteur :
0,106 m

Largeur :
0,273 m

Poids :

N° inventaire : 2000.1217.26

Historique : Provient d’une collection privée

Objets complémentaires

Soldats japonais en marche, aux environs de Chemulpo (Corée)

Explosion du Coretz, baie de Chemulpo

Canonnade du second bataillon du 4e régiment d'artillerie au nord de Dounanjuan