L’éléphant, emblème du Siam

Le drapeau est un outil de communication sur le champ de bataille, jusqu’au XIXe siècle. Les trophées, c’est-à-dire les drapeaux pris à l’ennemi, sont notamment suspendus au-dessus des tribunes, dans la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides. C’est en 1793, que les plus anciens ont été transférés de la cathédrale Notre-Dame de Paris à celle des Invalides. Aujourd’hui les drapeaux les plus anciens sont conservés à plat, à l’abri de la lumière. Les plus récents restent accrochés en attendant d’être remplacés par des copies.

Le pachyderme est un symbole sacré du bouddhisme où il prend notamment la forme du dieu Ganesha, mi-homme, mi-éléphant. L'éléphant représente la paix, la prospérité, la mémoire et l'intelligence. Les Thaïlandais le considèrent comme leur animal par excellence. L'éléphant blanc (objet complémentaire), animal rare, est associé à la royauté en Thaïlande. Il figure sur les drapeaux et les armoiries du Siam (Thaïlande avant 1939), ainsi que sur ceux du protectorat français du Laos (1893-1954) et du royaume du Laos (1946-1975). Le drapeau rouge décoré de l'éléphant blanc est le drapeau national du Siam de 1855 à 1916. Le drapeau siamois, ci-contre, a été pris en 1893 au moment de la guerre franco-siamoise. Le Siam a dû abandonner le Laos et la partie siamoise du Cambodge aux Français qui en ont fait deux protectorats avec l'Annam pour former l'Indochine française. Il est présenté dans la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides.

Cartel

Datation : XIXe siècle

Auteur : Anonyme

Matériaux : Coton

Techniques :

Lieu de création : Royaume de Thaïlande

Hauteur :
1,960 m

Largeur :
2,980 m

Poids :

N° inventaire : Aa 474

Historique : Drapeau pris par l’armée française en 1893, au moment de la guerre franco-siamoise