Les guerres d’Italie (1494-1559) : arquebuse à rouet

Alors que les premières armes à feu portatives étaient munies d’un système de mise à feu utilisant une mèche enflammée (objet complémentaire), qui restera en usage à la guerre jusque vers les années 1670, un nouveau mécanisme se généralise à partir du début du XVIe siècle. Le rouet, qui voit le jour en Italie, est perfectionné en France et va bouleverser « l’art de la guerre ». Moins sensible aux intempéries et permettant de garder sur soi une arme immédiatement prête au tir, la nouvelle platine équipe les arquebuses qui se multiplient au sein des corps d’infanterie et permet surtout aux cavaliers de se doter à leur tour d’armes à feu, les pistolets.

Cette arquebuse correspond à l'une des plus anciennes pièces équipées d'un mécanisme à rouet de type français parvenue jusqu'à nous. Rappelons que l'étincelle nécessaire à la mise à feu est engendrée par le frottement d'une roue d'acier, le rouet, contre une pyrite de fer maintenue entre les mâchoires du chien (visuel 2). Deux éléments permettent de relier cette arquebuse à des ateliers français : le long ressort principal en forme de V est logé à l'intérieur de la crosse, ce qui fragilise d'ailleurs l'arme. Enfin, le profil rectangulaire de la plaque de la platine correspond à un usage français.
Parmi les autres caractéristiques de l'arquebuse, on relève un canon à pans à âme lisse et un fût en bois aux contours archaïques. Un bouton de corne termine la crosse, tandis qu'un crochet de ceinture est fixé sur la contre-platine (visuel 3). Enfin une longue queue de détente, proche de celles équipant les arbalètes, tient lieu de pontet et protège la détente.

Cartel

Datation : Vers 1525-1530

Auteur : Inconnu

Matériaux : Fer, laiton, corne et bois

Techniques : Fer forgé et bois sculpté

Lieu de création : France

Hauteur :
0.13 m

Largeur :
0.85 m

Poids : 2.67 kg

N° inventaire : M PO 794

Historique : Faisait partie de l’ancienne collection de Georges Pauilhac, acquise par le musée de l’Armée en 1964.

Objets complémentaires

Mécanisme de mise à feu d’un mousquet à mèche, XVIIe siècle