Les relations internationales sous de Gaulle

La présidence de de Gaulle est marquée par la décolonisation d’une part, la Guerre froide d’autre part. C’est dans ce contexte qu’il met tout en œuvre pour mener sa politique d’indépendance nationale, appuyée par la création et le développement de l’arsenal nucléaire français. Vis-à-vis des deux grandes puissances il entend mener une politique de coopération, sans jamais remettre en cause sa fidélité au bloc occidental.

Opposé au principe de riposte graduée et partant du principe que la puissance nucléaire de la France ne doit servir que la France et pas un allié, de Gaulle quitte le commandement intégré de l'OTAN en 1966. Néanmoins, il entend mener cette politique d'indépendance dans le cadre de la construction européenne. S'il s'oppose farouchement à l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE (elle n'en fera partie que trois ans après la mort de du Président), il met aussi un point d'orgue à réussir " l'amitié franco-allemande ", clé de voûte d'une Europe solide, concrétisée par la signature du Traité de Versailles en 1963.

A l'Historial, l'installation vidéo présentant la politique étrangère du général de Gaulle est replacée dans le contexte des années 1960, où le Président cherche à faire entendre la voix de la France " entre les deux Grands ". La mappemonde interactive présente cette politique planétaire à travers six thématiques, comme la construction européenne et la réconciliation franco-allemande, ou encore les relations avec les anciennes colonies.

Cartel

Datation : Février 2008

Auteur : Scénographie de l’agence Moatti et Rivière ; technique : Axians

Matériaux :

Techniques : Dispositif multimédia interactif

Lieu de création : France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire :

Historique :