Louis XIV en empereur romain

Avec la fleur de lys et les trophées d’armes, l’un des thèmes majeurs du décor des Invalides est la glorification personnelle de Louis XIV. Le roi est célébré à la fois comme le fondateur de l’Hôtel et comme un chef de guerre victorieux. Ce portrait du Roi-Soleil est le premier qui s’offre au regard des visiteurs arrivant par l’esplanade et l’avant-cour. Il orne le pavillon central de l’imposante façade nord du monument, longue de 195 mètres, étagée sur quatre niveaux et haute de 22 mètres.

Conçu sous le règne du Roi-Soleil (1661-1715), le programme ornemental de la façade nord n'est repris et achevé qu'en 1734 par le sculpteur Guillaume Coustou, notamment le bas-relief de Louis XIV à cheval.

Le monarque apparaît tel un imperator, titre accordé dans la Rome antique aux chefs victorieux et repris par les empereurs. Le roi de France se veut le premier souverain d'Europe, devant l'Empereur en titre, celui du Saint-Empire romain germanique. Louis XIV est entouré de deux Vertus assises : la Justice, à droite (visuel 2), et la Prudence, à gauche (visuel 3).

L'inscription latine du piédestal fait allusion au rôle de Louis XIV dans la fondation de l'Hôtel des Invalides : LUDOVICUS MAGNUS MILITIBUS REGALI MUNIFICENTIA IN PERPETUUM PROVIDENS HAS AEDES POSUIT, AN M.DC.LXXV., ce qui signifie : " Louis le Grand par munificence royale pour ses soldats et prévoyant pour la suite des temps a fondé cet édifice en l'an 1675. " L'ensemble est surmonté d'un grand arc en plein cintre (d'une demi-circonférence), décoré du soleil (visuel 4) et de trophées.

Cartel

Datation : 1734

Auteur : Guillaume Coustou (1677-1746)

Matériaux : Pierre

Techniques : Sculpture en bas-relief

Lieu de création :

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire :

Historique :