Mémoires de Guerre et Mémoires d’Espoir

Avec la parution, en 1954, du premier tome de ses Mémoires de guerre, Charles de Gaulle, qui écrit depuis son plus jeune âge, s’impose comme un grand écrivain. Ce succès littéraire, qui le ramène sur le devant de la scène nationale, est aussi un évènement politique et un des éléments de son retour au pouvoir.

C'est en 1946 que de Gaulle entame la rédaction de ses Mémoires de guerre. Mais son engagement au sein du RPF (Rassemblement du Peuple français) qu'il fonde en 1947 lui laisse peu de temps pour l'écriture. A partir de 1952, début de la " traversée du désert ", jusqu'à son retour au pouvoir en 1958, il s'attelle sérieusement au projet. De Gaulle ne se veut pas mémorialiste mais historien. Par volonté d'objectivité, il appuie son récit de documents qu'il place en annexe de chaque tome. La sortie du premier tome en 1954 est un évènement historique : pour la première fois depuis la fin de la guerre, les Français ont accès aux "coulisses" de la Seconde Guerre mondiale, vues et vécues par un de ses acteurs principaux. Le premier tome est vendu à près de 100 000 exemplaires en 5 semaines.

Dans les Mémoires d'Espoir, de Gaulle emploie un style littéraire moins épique et plus sobre. Il commence la rédaction de cette " trilogie " après son départ du pouvoir, mais sa mort interrompt la rédaction du deuxième tome.

A l'Historial, le livre interactif propose un retour sur les trois tomes des Mémoires de Guerre relatif à son rôle dans la Seconde Guerre mondiale, et les deux des Mémoires d'Espoir sur sa carrière présidentielle.

Cartel

Datation : Février 2008

Auteur : Scénographie de l’agence Moatti et Rivière ; technique : Axians

Matériaux :

Techniques : Dispositif multimédia interactif

Lieu de création : France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire :

Historique :