Page de titre du journal l'Opinion-Impartial du 9 mai 1945. Annonce de la reddition du Reich et de la poursuite de la guerre dans le Pacifique.

9 mai 1945 : c’est la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe, avec la capitulation sans conditions de l’Allemagne. En Indochine, l’armée japonaise, présente dès juin 1940, occupe Saïgon depuis son coup de force du 9 mars 1945 alors qu’elle avait, jusque-là, respecté la souveraineté française. L’Opinion-Impartial, édité en français, figure alors parmi les rares journaux qui ne soient pas interdits. Complètement asservi et alimenté exclusivement par l’agence officielle nippone Damei, le journal se transforme en outil de propagande antioccidentale.

L’Opinion-Impartial est issu de la fusion de L’Opinion, quotidien politique, économique et littéraire, fondé en 1896 à Saïgon par Lucien Héloury, et de L’Impartial, d’Henry Chavigny de Lachevrotière.

Le journal, parait alors avec une nouvelle numérotation, sous un format et une pagination très réduits ; il offre une vision japonaise du conflit mondial et, en particulier, de la guerre du Pacifique.

Les Américains sont considérés comme des ennemis, alors que les occupants sont les "dignitaires d’une nation amie […] bienfaiteurs de l’Empire du Viêt-Nam". Le premier ministre Suzuki décrit la situation en Allemagne, le 5 mai 1945, comme étant devenue "extrêmement défavorable…" et réaffirme néanmoins sa foi "en une victoire certaine" contre l’ennemi commun (Etats-Unis et Angleterre) ; la capitulation allemande n’était qu’un épisode dans la guerre qui se poursuivait.

Cette presse fantoche s’arrête avec la reddition japonaise. L’intérêt du journal réside tant dans sa rareté que dans le fait qu’il couvre une période chargée d’évènements politico-stratégiques et militaires très complexes. 

Cartel

Datation : 1945

Auteur :

Matériaux : Papier

Techniques : Imprimé

Lieu de création : Saigon

Hauteur :
40 cm

Largeur :
27 cm

Poids :

N° inventaire : 28240

Historique : Don d’une famille vivant en Indochine sous l’occupation japonaise.
Entrée au musée : 2009