Paire de défenses de bras pour un enfant

Hormis la date de sa réalisation, 1560, gravée dans un cartouche rectangulaire situé sur le devant de l’épaulière gauche (visuel 2), on ne connaît pas l’origine de cette splendide paire de défenses de bras. Ses mensurations, approximativement 50 cm de long pour 20 cm de large, indiquent simplement qu’elle était destinée à un enfant. La qualité et le traitement de son décor gravé permettent de la rapprocher de la production française.

Parfaitement symétriques, ces deux défenses de bras résultent chacune de l'assemblage de quatre éléments distincts. De haut en bas, se succèdent ainsi : épaulière, brassard, cubitière et canon d'avant-bras. A l'origine, une paire de gantelets aujourd'hui disparue devait prolonger l'ensemble et protéger l'enfant jusqu'à l'extrémité de ses dix doigts.

Extrêmement riche et soigné, le décor se détache sur la surface polie. Il est constitué de bandes gravées sur fonds dorés ornées de rinceaux, sur lesquels sont présentés masques grotesques et personnages fantasmagoriques (visuel 3). Chacune des bandes est ornée de part et d'autre d'une mince frise d'où partent des trèfles à haute tige. Les bordures des pièces métalliques sont à la fois dorées et soulignées d'une cordelière.

Du strict point de vue de leur construction, on observe que les canons sont peu développés et largement échancrés près de la saignée du bras. Les cubitières en une seule pièce sont renforcées par de fortes arêtes centrales et possèdent de larges ailerons protégeant la saignée (visuel 4). La qualité de ces pièces, certainement destinées à un jeune garçon d'une famille princière, fait regretter la disparition du reste du harnois.

Cartel

Datation : Daté 1560

Auteur : Inconnu

Matériaux : Fer et cuir

Techniques : Gravure à l’eau forte, dorure

Lieu de création : France (?)

Hauteur :
0,52 m

Largeur :
0,19 m

Poids : 1,46 kg

N° inventaire : G 3931a et G 3931b

Historique : Ancienne collection du musée d’Artillerie