Pilote de l’armée de terre en tenue d’hiver

Le 7 décembre 1941, la flotte japonaise attaque la base américaine de Pearl Harbor dans les îles Hawaii. Si la surprise est totale et les pertes humaines importantes (près de 2 400 tués), les Japonais n'ont pas atteint leur objectif : mettre hors de combat la flotte du Pacifique. Les stocks de carburant sont intacts. Les porte-avions, absents de la rade, sont épargnés. Seuls les cuirassés Arizona et Oklahoma sont définitivement détruits tandis que les autres navires touchés sont de retour au combat dès février 1942.

Comme la marine, l'armée de terre dispose de sa propre aviation, développée à partir de 1919 par la mission française du colonel Faure. Ce pilote porte la combinaison de vol d'hiver à col en fourrure de lapin, adoptée en 1937, dans sa version chauffante électrique. L'équipement est constitué d'un serre-tête spécifique avec l'étoile de l'armée de terre sur le devant, de lunettes et d'une paire de gants en peau doublé de fourrure. Lors de l'attaque sur Pearl Harbor, les pilotes, qui appartiennent à l'aéronavale japonaise, se différencient par un modèle de serre-tête spécifique et une combinaison avec une grande poche de poitrine et des poches fermant par une patte boutonnée. A ses pieds est posé le parachute siège pour le harnais.

Cartel

Datation : 1941

Auteur : Inconnu

Matériaux : Coton, cuir, peau, acier, verre

Techniques :

Lieu de création : Japon

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : Ha 66

Historique :