Portrait de Marie Walewska

Marie Walewska, née en Pologne en 1786, a huit ans quand son père meurt, victime de la répression russe. D’une grande beauté, elle est mariée à dix-sept ans au comte Walewski, presque septuagénaire. En 1807, Napoléon occupe le territoire polonais et remarque Marie au cours d’un bal. Poussée par ses compatriotes, elle devient la maîtresse de l’Empereur, dont elle a un fils, Alexandre. Veuve, elle épouse en 1816 le comte Philippe-Antoine d’Ornano, avant de mourir en décembre 1817, d’une fièvre puerpérale.

Ce magnifique portrait de Marie Walewska, daté de 1810, a été réalisé par François Gérard, peintre de cour réputé.

Dans ce tableau lumineux, Marie semble avoir suspendu sa promenade, pour s’accouder à une paroi de marbre, dont un châle de cachemire, aux motifs polonais, l’isole. Sa silhouette se détache sur un fond conjuguant jardin à l’anglaise et architecture néo-classique.

Sa longue robe de velours, dont la taille est marquée sous la poitrine, et rehaussée d’un camée, permet à peine de distinguer les souliers. Sa chevelure, relevée, est ornée de roses, qui égayent son teint pâle. La pose modeste tempère la richesse du costume et du collier de perles.

Cette tenue est en vogue à l’époque de l’Empire napoléonien. Les robes sont, en effet, plus fluides qu’auparavant et les bras sont dénudés. L’ensemble est souvent complété par une courte veste à manches longues, le spencer, ou par de grands châles carrés que l’on porte pliés en pointe, ou encore par des écharpes de cachemire.

Cartel

Datation : 1810

Auteur : François Gérard

Matériaux : Peinture à l'huile

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :
2,410 m

Largeur :
1,620 m

Poids :

N° inventaire : 27828 Ea 769

Historique : Legs d'Ornano 1986