Portrait de Raza Roustam (1780-1845), mamelouk

Né en Géorgie vers 1780, Raza Roustam est vendu comme esclave en Égypte. Entré dans le corps de mamelouks du cheikh El Bekry, il est offert par ce dernier à Bonaparte en 1799, lors de son entrée au Caire. Devenu majordome et garde du corps de Napoléon, il suit l’empereur comme une ombre. Peu après la première abdication (avril 1814), il le quitte néanmoins pour s’installer à Paris avec sa famille, où il vit des restes de ses gages et largesses impériales. Il prend ensuite sa retraite à Dourdan, où il meurt en 1845.

Ce portrait peint par Paillot de Montabert fut probablement commandé par Roustam à l'occasion de son mariage en 1806 avec Alexandrine Doudeauville, fille du premier valet de chambre de l'impératrice Joséphine. Ce portrait montre Roustam, le visage rond, paré de l'une de ses plus belles tenues à l'orientale, très remarquées à la Cour impériale. Sur la bandoulière qui lui traverse la poitrine, une aigle, symbole de Napoléon Ier, une inscription en caractères arabes et le monogramme "R", pour Roustam (visuel 2). Sa main gauche s'appuie sur son sabre dont la garde est ornée d'un visage portant un némès (coiffe emblématique des pharaons, visuel 3). Coiffé d'un turban en mousseline blanche, il porte à la taille une écharpe du même tissu, brodée d'étoiles et de croissants de lune (symbole de l'islam, auquel il s'est converti en Égypte). Il s'agit de l'un des rares portraits où Roustam est représenté seul, sans son empereur qu'il suivait quotidiennement à la Cour, à la chasse et sur le champ de bataille.

Cartel

Datation : 1806

Auteur : Jacques Nicolas Paillot de Montabert (1771-1849)

Matériaux :

Techniques : Huile sur toile

Lieu de création : Paris

Hauteur :
1,165 m (sans cadre)

Largeur :
0,895 m (sans cadre)

Poids :

N° inventaire : 3659 / Ea 62

Historique : Détenu par Raza Roustam jusqu’à sa mort, le portrait passe dans les mains de son gendre qui le donne à Pierre-Albert Beaufeu, son exécuteur testamentaire. Ce dernier en fait don au musée de l’Armée en 1901.