Portrait du général La Fayette (1757-1834)

Gilbert du Motier, marquis de La Fayette est un noble acquis aux idées de liberté et d’égalité. En 1777, il part défendre la révolution américaine. Très célèbre après son retour, La Fayette devient député de la noblesse aux Etats généraux puis commandant de la Garde nationale après la prise de la Bastille. Resté un défenseur de la monarchie constitutionnelle, il doit fuir à l’étranger à la chute de la royauté en 1792. Revenu en France, il aidera Louis-Philippe à accéder au trône de France lors de la révolution de 1830.

Ce portrait du général La Fayette a été peint par Louise-Adéone Drölling, dite " Madame Joubert " (1797-1834). Fille de Martin Drölling, peintre de genre français d'origine alsacienne, elle est l'une des rares peintres femmes de son époque.

Le marquis de La Fayette est représenté dans le parc de son château de la Grange-Bléneau situé dans le département de Seine-et-Marne où il vécut de 1802 jusqu'à sa mort en 1834. Ce tableau a été peint en 1830, La Fayette avait alors 73 ans. Il contraste avec les représentations traditionnelles du jeune général pendant la période révolutionnaire (objet complémentaire 1).

Le général, en civil, porte simplement une veste noire, une chemise blanche, un pantalon de couleur claire et des guêtres. Une paire de gants dans la main gauche, il est assis sur un rocher avec à sa gauche, une canne et un chapeau. En arrière plan, on aperçoit le parc arboré de son château. A sa mort, la duchesse de Maillé dira : "M. de La Fayette vient de mourir. Le héros des deux mondes est allé dans le troisième."

Cartel

Datation : 1830

Auteur : Louise-Adéone Joubert (1797-1834)

Matériaux :

Techniques : Peinture à l’huile

Lieu de création : France

Hauteur :
0,55 m

Largeur :
0,44 m

Poids :

N° inventaire : 01849

Historique : Don de M et Mme Rosenthal en 1921

Objets complémentaires

Portrait du marquis de La Fayette, lieutenant général de l’armée du Nord en 1792

Epée du marquis de La Fayette

Table-bureau du marquis de La Fayette