Portrait équestre de Henri IV (1553-1610)

Henri de Navarre devient le chef des protestants en 1569 après la mort de son oncle Louis Ier de Condé à la bataille de Jarnac. Après l’assassinat d’Henri III en 1589, Henri IV est le seul successeur légitime au trône de France mais il doit se convertir à la religion catholique avant d’être sacré à Chartres (la ville de Reims étant occupée par les Ligueurs). Il signe l’Edit de Nantes en 1598 qui met fin aux guerres de religion. Il est assassiné par Ravaillac en 1610.

Acquis en 2010, ce tableau est l'œuvre de Marin Le Bourgeoys, arquebusier français originaire de Lisieux. Il est vraisemblablement postérieur à 1594, date de l'entrée de Marin Le Bourgeoys au service du roi comme " peintre et valet de chambre ".

Henri IV est représenté avec une armure noircie, sans défense de tête. Il tient dans sa main son bâton de commandement et porte une écharpe blanche en bandoulière. C'est sous son règne que ce signe de reconnaissance des protestants est devenu celui des armées royales.

Le musée de l'Armée possède également des armes créées par Marin Le Bourgeoys appartenant à une dynastie d'arquebusiers très appréciés par Henri IV et Louis XIII. Ils ont notamment contribué à l'invention de la platine à silex à la française. L'élégant décor peint de rinceaux dorés sur fond rouge ornant la crosse de ce fusil à silex rappelle le motif ornant le tapis de selle pourpre de son portrait de Henri IV (objets complémentaires 1 et 2).

Cartel

Datation : Après 1594

Auteur : Marin Le Bourgeoys (vers 1550-1634)

Matériaux :

Techniques : Huile sur panneau de bois

Lieu de création : France

Hauteur :
0,71 m

Largeur :
0,53 m

Poids :

N° inventaire : 2010.26.1

Historique : Cette œuvre provient d’une collection privée. Achat en vente publique le 22 juin 2010

Objets complémentaires

Fusil à silex de Marin Le Bourgeoys. Vue d’ensemble

Fusil à silex : détail du décor damasquiné de la crosse.