Sabre à la batorowska

Une tradition fait de ce sabre celui que le général Dombrowski (1755-1818), commandant de la légion polonaise au service de la France, remit à Napoléon. Il aurait appartenu au roi de Pologne Jean III Sobieski (1629-1696) et avait été déposé en ex-voto dans l’église Notre-dame-de-Lorette à Rome. Mais le décor que porte la lame renvoie plutôt au début du XVIIe siècle et aux luttes pour le pouvoir en Pologne opposant les partisans du roi Sigismond III Vasa et ceux du chancelier Zamoyski, son adversaire.

Ce type de sabre, de style "hungaro polonais", apparaît à la fin du XVIe siècle. Il est inspiré des sabres turcs (kilitch). Cet exemplaire est orné des armes de la famille Báthory, un blason à trois crocs de loup, avec la devise STEPHANUS BATORI REX POLONI, et du portrait d’Étienne Báthory, roi de Pologne entre 1575 et 1586. Ce décor symbolise l’engagement de son possesseur aux côtés du chancelier Jan Zamoyski (1541-1605). Celui-ci est un farouche partisan du système polonais de monarchie élective, reposant sur une assemblée nobiliaire, le Sejm. Il s’oppose à Sigismond III Vasa qui règne sur la Pologne de 1587 à 1632 et tente d’y instaurer un système de monarchie héréditaire. Afin d’inscrire son combat dans la lignée politique d’Étienne Báthory, Zamoyski en reprend les attributs. Sa mort ne met pas un terme à ce conflit et ses successeurs continuent à porter ces sabres, appelés "à la batorowska". Les armes portées par les partisans de Sigismond étant appelées, par opposition, "à la zygmuntowska".

Cartel

Datation : Vers 1600-1650

Auteur : Inconnu

Matériaux : Acier, bois, cuir, galuchat, laiton

Techniques : Incrustation

Lieu de création : Pologne

Hauteur :
0,975 m

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 315 I/J 119

Historique : Versé au musée d'Artillerie par la bibliothèque impériale en 1861